Info-négo du 11 janvier 2019

Chers et chères collègues,

Une nouvelle année débute et, espérons-le, une nouvelle ère pour la reconnaissance du travail professionnel des tuteurs et tutrices au sein de la TÉLUQ!

Le début d’une nouvelle année est d’abord l’heure des bilans. L’année 2018 a été éprouvante pour les tuteurs et tutrices, mais notre lutte a porté fruit. En raison de notre solidarité et de notre persévérance, et grâce à notre sensibilisation du monde politique, médiatique et de l’enseignement supérieur, nous avons obtenu la fin de la sous-traitance de notre travail d’encadrement et la suspension du directeur général ayant mis de l’avant le projet d’élimination des tuteurs et tutrices. Ensuite, nous sommes parvenus à convaincre la nouvelle direction de renoncer à la disparition de notre profession par une rétrogradation à un statut de correcteur et correctrice. Des gains notables ont ainsi été faits à la table de négociation la veille du déclenchement de la grève, l’employeur s’étant enfin donné les moyens de concrétiser son discours selon lequel les tuteurs et tutrices sont là pour rester. Le contexte a changé, il s’agit maintenant d’obtenir un renouvellement de convention collective à la hauteur de la qualité de notre travail, plutôt que de lutter pour notre survie. Prenons le temps de nous féliciter!

Passons maintenant aux résolutions que devrait prendre la TÉLUQ pour 2019… L’employeur devra prendre acte de la détermination des tuteurs et tutrices pour le maintien de leurs conditions de travail. Si les tuteurs et tutrices n’ont pas bronché devant les menaces de perte de leur emploi et de déqualification professionnelle, s’ils ont tenu le coup durant un an et demi dans un tel contexte, ils ne sont pas près de plier l’échine après toute cette lutte. La direction devra se rendre compte que si les tuteurs et tutrices répondent toujours positivement à l’amélioration du service qu’ils offrent à leurs étudiant-e-s, ils n’acceptent toutefois pas de recul quant à leurs conditions d’enseignement.

Que nous réserve le début de l’année 2019? D’abord, nous terminerons l’audition de notre plainte pour négociation de mauvaise foi au Tribunal administratif du travail du 14 au 17 janvier. La négociation se poursuit également. Les parties syndicale et patronale ont respectivement présenté à la conciliation, de manière confidentielle, les éléments qu’ils considèrent incontournables pour obtenir un règlement. C’est le 21 janvier que les deux conciliateurs du ministère du travail suggéreront aux parties une proposition, prenant acte des incontournables de chacun, à partir de laquelle négocier. La date du 23 janvier est également prévue pour poursuivre ces discussions.

Réservez déjà votre lundi 28 janvier pour une assemblée générale, où nous vous ferons rapport des développements. Nous laissons place d’ici là à la négociation, suspendant toujours pour l’instant le mandat que vous nous avez donnés de déclencher une grève générale illimitée pour maintenir la qualité de votre travail professionnel. Restez néanmoins à l’affût de nos communications, comme un tel contexte est sujet à des impondérables!

Solidairement,

Votre comité de négociation,

Denis Bistodeau

Jean-Bruno Chartrand

Fabrice Pinard St-Pierre

Nancy Turgeon

Pour visiter notre site web : http://stttu.ca/

Pour nous suivre sur Facebook : https://fr-ca.facebook.com/stttu.ca/

Pour joindre votre syndicat : info@stttu.ca