Info-négo 2018

 Info-négo du 16 avril 2018

Chers et chères collègues,

Beaucoup de choses se sont passées cette dernière semaine! Voici donc un compte-rendu de notre assemblée générale et de la poursuite de notre campagne de visibilité.

Réuni-e-s en assemblée le 9 avril dernier, les tuteurs et tutrices ont donné un signal clair à la TÉLUQ. D’abord, ils ont voté, à l’unanimité!, pour le rejet de l’offre patronale du 27 février, où l’employeur acceptait enfin de négocier sur la base de notre cahier de demandes… en échange que nous acceptions que ces conditions de travail négociées ne le soient que pour 7000 assignations (soit environ 13,5% de l’encadrement), et seulement pour un an ou deux! Les membres ont ainsi démontré qu’il ne serait pas possible de les diviser, et qu’ils restent uni-e-s pour défendre leur statut de professionnel de l’enseignement et leur place dans l’institution qu’ils ont contribué à bâtir. Les tuteurs et tutrices ont également voté pour la poursuite de nouveaux moyens de pression, en se montrant fort prêts à accentuer la cadence.

Les tuteurs et tutrices se sont donnés rendez-vous le vendredi suivant à Québec pour porter un autre message fort à la TÉLUQ. Les membres avaient sillonné les universités au cours des dernières semaines pour sensibiliser étudiant-e-s, chargé-e-s de cours, professeur-e-s et autres acteurs universitaires à ce qui se passe chez nous. Plus de 3000 cartes postales de dénonciation de la privatisation et de la sous-traitance au sein d’une composante de l’Université du Québec ont été signées. Accompagné-e-s notamment de la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ), les tuteurs et tutrices se sont réuni-e-s devant le siège social de la TÉLUQ à Québec pour remettre cette pétition à la Direction générale : https://www.csn.qc.ca/actualites/des-milliers-de-signatures-pour-appuyer-les-tuteurs-et-les-tutrices/ .

Une belle couverture médiatique s’en est suivie : https://www.lesoleil.com/actualite/education/la-privatisation-de-la-teluq-denoncee-0790b016236eec772385ddbe53a63ad2 . Le député de Gouin, la circonscription du siège social de la TÉLUQ à Montréal, Gabriel Nadeau-Dubois, a appuyé publiquement notre manifestation en demandant à la TÉLUQ de dévoiler l’entente secrète qui sous-traite le travail des tuteurs et tutrices à l’institut MATCI : https://www.newswire.ca/fr/news-releases/declaration-de-gabriel-nadeau-dubois-sur-la-sous-traitance-a-la-teluq-679725063.html .

Mais c’est loin d’être la seule fois où on a parlé de notre lutte la semaine dernière! Le Soleil a notamment publié la lettre ouverte de notre collègue Richard Pitre, lançant un cri du cœur face à l’attitude de la Direction d’une institution à laquelle les tuteurs et tutrices ont consacré des décennies de leur vie : https://www.lesoleil.com/opinions/point-de-vue/la-teluq-se-debarrasse-en-douce-de-ses-tuteurs-361ff93182fc4b49cf08839d4b803f83 .

La situation inquiète plus largement… Le gouvernement est-il prêt à endosser publiquement un tel modèle de précarisation des emplois et de diminution du service aux étudiants comme voie à suivre pour un eCampus provincial? Lisez l’article paru dans la revue À bâbord à ce sujet : https://www.ababord.org/Conflit-de-travail-a-la-TELUQ-Prelude-de-e-campus

Votre comité de négociation retourne en rencontre de conciliation ce 18 avril. La TÉLUQ aura-t-elle entendu cette voix de plus en plus forte des tuteurs et tutrices, mais aussi de la communauté syndicale, politique et universitaire? Est-elle prête enfin à négocier de bonne foi avec ses enseignant-e-s d’expérience?

Comme toujours, visitez notre page Facebook au https://www.facebook.com/stttu.ca/  pour voir les images de nos campagnes, actions et communications!

Solidairement,

Votre comité de négociation,

Denis Bistodeau

Fabrice Pinard Saint-Pierre

Nancy Turgeon

 

Pour visiter notre site web : http://stttu.ca/

Pour nous suivre sur Facebook : https://fr-ca.facebook.com/stttu.ca/

Pour joindre votre syndicat : info@stttu.ca ou 514-725-5289


Info-négo du 19 mars 2018

Chers et chères collègues,

Le dernier Info-négo vous mentionnait que de nombreuses actions de visibilité étaient à venir. Vous avez pu constater depuis que celles-ci ont été un franc succès !

Des kiosques ont été tenus à l’Université Laval, à l’Université du Québec à Montréal, à l’Université Concordia et à l’Université de Montréal. Nous visiterons demain l’Université du Québec en Outaouais. Les étudiant-e-s et syndicats de ces universités ont ainsi été alertés sur ce qui se passe à la Téluq : la privatisation et la sous-traitance de l’enseignement dans une composante du réseau de l’Université du Québec, la diminution du service aux étudiant-e-s et la mise à pied d’enseignant-e-s d’expérience.

De plus, les dérives de la Téluq ont été décriées publiquement dans le journal montréalais Le Métro mardi et jeudi derniers. Une déclaration commune des syndicats de chargé-e-s de cours est parue dans ce journal gratuit distribué massivement dans le métro, entre autres à la population étudiante.

Notre manifestation du 15 mars a aussi fait parler de notre lutte ! Nos membres y étaient appuyés par de nombreux syndicats pour demander à ce que la ministre responsable de l’Enseignement supérieur soit interpellée dans ce dossier, car il en va de l’avenir de la formation à distance. Une belle couverture médiatique a suivi. V télé était présent, notre présidente Nancy Turgeon a été interviewée et le bulletin de nouvelles titre « la privatisation de la Téluq » !

Dans ce contexte où la campagne de communication suit son cours, que les appuis pleuvent et que les actions de visibilité portent fruit, il a été décidé de poursuivre dans cette voie et de reporter l’assemblée générale, dont la date avait été annoncée dans le dernier Info-négo. Surveillez nos communications, plusieurs autres actions sont à venir, et venez nous y voir aussi pour vous tenir au courant de l’évolution de la situation. Nous nous reverrons plus officiellement en assemblée au début avril. Nous sommes d’ailleurs en attente du retour de la conciliatrice pour les prochaines dates de négo.

N’oubliez pas de visitez notre Facebook ( https://www.facebook.com/stttu.ca/ ) pour voir la déclaration commune, notre communiqué de presse, le vidéo de V télé ainsi que les photos des kiosques et de la manifestation !

 

Solidairement,

Votre comité de négociation,

 

Denis Bistodeau

Fabrice Pinard Saint-Pierre

Nancy Turgeon

 

Pour visiter notre site web : http://stttu.ca/

Pour nous suivre sur Facebook : https://fr-ca.facebook.com/stttu.ca/

Pour joindre votre syndicat : info@stttu.ca ou 514-725-5289


Info-négo du 28 février 2018

Chers et chères collègues,

Votre comité de négociation a rencontré l’employeur hier à Québec, en présence de la conciliatrice. Voici les constats que nous avons présentés à Mme Bouchard, quant à la fermeture de l’employeur.

Jusqu’à ce jour, le comité patronal refuse toujours de fournir les explications sur ses demandes, incluant le salaire relatif à sa proposition de nouveau statut de correcteur. Nous n’avons toujours pas plus de détails sur l’idée lancée par l’employeur quant à d’éventuelles offres de bonification de la retraite. De plus, la partie patronale n’a pas daigné répondre à notre proposition de règlement du grief sur la départementalisation, préférant poursuivre l’arbitrage. Enfin, la direction générale a également refusé une rencontre politique initiée par la FNEEQ, car elle y contestait la présence du syndicat local. Et ceci sans compter les tentatives répétées d’intimidation juridique à l’encontre du syndicat et des membres. Tout ceci est aux sources de l’impasse dans laquelle la négociation se trouve.

Après discussion, l’employeur a accepté, pour la première fois depuis le début de la négociation, de commencer à débattre sur la base de notre cahier de négociation déposé en août. Or, pour la partie patronale, cette négociation des demandes de notre cahier ne serait applicable qu’aux 7000 assignations restantes en 2018 pour les tuteurs et tutrices, une proportion qui ne pourrait être garantie au-delà de cette année. Ceci équivaut à 13,5% des assignations, selon les dernières données budgétaires publiées par la TÉLUQ.

La prochaine date de négociation est prévue ce lundi 5 mars.

Par ailleurs, le Service juridique de la CSN a répondu à la direction suite aux menaces de mesures disciplinaires envoyées par le Service des ressources académiques aux membres vendredi dernier. D’une part, la CSN a ainsi assuré la TÉLUQ que si des listes d’adresses d’étudiant-e-s se trouvaient en possession du syndicat, tel que l’allègue la direction, elles seraient tout simplement détruites et en conséquence aucune utilisation n’en serait faite. Par cette lettre, la CSN a également fait comprendre, d’autre part, que la TÉLUQ ne peut se substituer à un tribunal pour déclarer un acte comme illégal, lequel doit d’ailleurs s’appuyer sur des préjudices. Comme toujours, aucune action individuelle de votre part n’est donc nécessaire suite aux lettres que vous avez reçues de la part de Mme Loiselle; notre centrale syndicale s’occupant de la gestion de tels dossiers.

Nous vous tiendrons rapidement au courant sur la suite des choses.

Solidairement,

Votre comité de négociation,

Denis Bistodeau

Fabrice Pinard Saint-Pierre

Nancy Turgeon

Pour visiter notre site web : http://stttu.ca/

Pour nous suivre sur Facebook : https://fr-ca.facebook.com/stttu.ca/

Pour joindre votre syndicat : info@stttu.ca ou 514-725-5289


Info-négo du 16 février 2018

Chers et chères collègues,

Voici quelques informations concernant les derniers développements liés à la négociation de notre convention collective.

Le syndicat a été informé de l’envoi du communiqué du Service des ressources académiques hier. Vous n’avez pas à vous préoccuper individuellement de ces menaces et aucune action de votre part n’est nécessaire. En fait, le syndicat lui-même a reçu une mise en demeure sur ce même sujet. C’est la troisième mise en demeure en deux mois, les premières suivant notre manifestation du 7 décembre et reprochant au syndicat, à la FNEEQ et au Conseil central de Québec–Chaudière-Appalaches (CCQCA), une série d’affirmations faites au cours de la belle couverture médiatique reçue. La prétention de la TÉLUQ est en outre que nous n’avons pas le droit d’utiliser les termes d’ « enseignants » et de « mises à pied ». Nous vous laissons tirer vos conclusions quant au respect de la TÉLUQ face à ce que vous subissez suite à vos 10, 15, 25 années d’expérience comme professionnel de l’enseignement au sein de l’institution.

Le syndicat déplore cette intimidation juridique de la part de la TÉLUQ. Il est navrant que la TÉLUQ préfère cette option à la négociation en bonne et due forme, devant la conciliatrice ou sous d’autres formes. La TÉLUQ semble privilégier la menace juridique, plutôt que de nous présenter ses mandats, à la table de négo ou lors d’une rencontre politique telle que demandée par la FNEEQ, démarche ayant échoué.

Le Syndicat des chargées et chargés de cours de l’Université du Québec à Montréal (SCCUQ) a d’ailleurs pris fermement position la semaine dernière pour dénoncer cette situation d’intimidation juridique, de pertes d’emplois et d’absence de négociation et pour mettre en œuvre des démarches pour les contester. D’autres syndicats de chargé-e-s de cours accueilleront notre présidente Nancy Turgeon dans leurs instances la semaine prochaine, afin de nous apporter leur support. Tous les syndicats de la grande région de Montréal affiliés à la CSN sont aussi impatients de pouvoir nous aider à mettre de la pression pour que nous obtenions une négociation dans les règles, ce qui serait enclenchée suite à notre accueil lors de l’assemblée générale du Conseil central du Montréal métropolitain (CCMM), au début mars.

L’enjeu central de notre négo, la qualité de l’encadrement en formation à distance, est d’ailleurs devenu un sujet politique brûlant d’actualité avec la création prochaine du campus électronique (e-campus). Consultez notre communiqué de presse pour en comprendre les tenants et aboutissants : www.newswire.ca/fr/news-releases/projet-e-campus—avec-les-tuteurs-et-les-tutrices-pour-lavenir-de-la-teluq-672155213.html.

Le cœur de cette négociation est la préservation des emplois des tuteurs. Notre gagne-pain est menacé à la fois par la reprise d’assignations de la part de nouvelles personnes embauchées sous le prétexte d’une nouvelle catégorie d’emploi que nous contestons, soit les professeurs sous contrat, ainsi que par la sous-traitance de l’encadrement à un institut privé, à but lucratif, ne détenant pas de permis d’enseignement de la part du ministère de l’Enseignement supérieur. C’est pourquoi nos représentant-e-s au Conseil d’administration (CA) de la TÉLUQ, Fabrice Pinard Saint-Pierre et Nathalie Ebnoether, ont envoyé une lettre aux administrateurs du CA pour dénoncer en bonne et due forme le manque de transparence de cette décision. Dans cette lettre, ils soulignent notamment que les administrateurs n’ont pas pu obtenir toute l’information sur cette sous-traitance. De plus, une 2e journée d’audience a eu lieu le 8 février dernier sur le dossier de la sous-traitance à l’Institut MATCI. Cette contestation juridique de la sous-traitance de l’encadrement, touchant 37% des étudiants de la TÉLUQ pour l’année 2017-18, devient un dossier d’importance à la TÉLUQ.

Enfin, nous comprenons que cette situation est extrêmement difficile pour plusieurs d’entre vous et nous tenons à rappeler que le syndicat est de tout cœur avec vous, et met toute son énergie à défendre l’emploi que vous assumez avec professionnalisme et dévotion depuis des décennies. Et rassurez-vous, nous ne sommes pas à court d’idées pour exercer les moyens de pression votés en assemblée, restez à l’affût!

Notre prochaine rencontre de négociation avec l’employeur en présence de la conciliatrice aura lieu le 27 février prochain.

Solidairement,

Votre comité de négociation,

Denis Bistodeau

Fabrice Pinard Saint-Pierre

Nancy Turgeon

 

Pour visiter notre site web : http://stttu.ca/

Pour nous suivre sur Facebook : https://fr-ca.facebook.com/stttu.ca/

Pour joindre votre syndicat : info@stttu.ca ou 514-725-5289


Info-négo du 7 février 2018

Chers et chères collègues,

Votre syndicat souhaite vous tenir informé-e-s des développements de la présente négociation. Nous vous avions communiqué que nous faisions certaines démarches politiques afin que le comité patronal ait des mandats davantage clairs à la table de négo.

Une de ces démarches provenait du président de la Fédération nationale des enseignants et enseignantes du Québec (FNEEQ), Jean Murdock. Le 25 janvier, ce dernier a envoyé une lettre à notre Directeur général Martin Noël, l’invitant à une rencontre, le conseiller syndical Yanick Charbonneau et la présidente Nancy Turgeon l’y accompagnant. Ce n’est que le 5 février que la direction a fait parvenir sa réponse à M. Murdock : le souhait de l’employeur est que cette éventuelle rencontre se fasse sans la présence du syndicat et sans que les personnes présentes à la rencontre puissent faire part de ce qui s’y est discuté à quiconque. Une rencontre politique ne saurait se faire en tenant dans l’ombre le syndicat et les membres, puisque le comité de négo s’est engagé à vous faire part des positions patronales en toute transparence.

Une telle rencontre avec le Directeur général demeure selon nous pertinente, c’est pourquoi le président de la FNEEQ a relancé M. Noël dès le lendemain. Nous considérons que cette rencontre pourrait être très productive afin d’échanger sur le modèle d’encadrement que la TÉLUQ devrait mettre en place, afin de s’assurer d’une bonne position future au sein de l’offre en formation à distance au Québec.

Nous espérons fortement que M. Noël partagera cette opinion.

Demeurez à l’affut de futures communications à ce sujet. Les prochaines rencontres de négociation en présence de la conciliatrice auront lieu les 27 février et 5 mars.

Solidairement,

Votre comité de négociation,

Denis Bistodeau

Fabrice Pinard Saint-Pierre

Nancy Turgeon

Pour visiter notre site web : http://stttu.ca/

Pour nous suivre sur Facebook : https://fr-ca.facebook.com/stttu.ca/

Pour joindre votre syndicat : info@stttu.ca ou 514-725-5289