Info-négo du 15 octobre 2018

Chers et chères collègues,

Votre comité de négociation a rencontré l’employeur les 5 et 12 octobre derniers, toujours en conciliation à Québec. La 4e journée de négociation depuis l’arrivée du nouveau directeur général par intérim nous permet de faire certains constats. Comme nous vous l’avions dit, le ton s’est considérablement amélioré à la table de négociation. Nous avons fait preuve de bonne foi en laissant le temps à la nouvelle direction de s’approprier cet épineux dossier. Nous avons même démontré une grande ouverture sur deux sujets sur lesquels l’employeur était en demande, le tout étant bien entendu dépendant de l’aval des membres. D’une part, nous avons permis de modifier notre article concernant le comité des relations de travail et de griefs. D’autre part, nous avons accepté d’entamer la discussion sur des changements éventuels à nos pratiques quotidiennes d’encadrement, en dépit de la surcharge de travail que cela pourrait occasionner, car nous avons à cœur la réussite de nos étudiant-e-s.

Néanmoins, force est de constater que le comité patronal n’a pas encore pris acte de la volonté des tuteurs et tutrices de préserver leurs emplois et leur rôle dans l’encadrement à la TÉLUQ. L’intention de l’employeur est toujours de donner nos assignations aux nouvelles personnes embauchées comme professeur-e-s sous contrat. On nous parle toujours aussi des besoins de correction dans le « nouveau modèle » et de la reprise par chacun-e des 76 professeur-e-s réguliers du suivi des apprentissages de 168 étudiant-e-s par an. Vous comprenez qu’il devient difficile de poursuivre la négociation d’une convention collective alors qu’on ne veut pas nous garantir qui seront les personnes tutrices qui pourront en bénéficier, et alors qu’il y en aurait toujours qui perdraient leur emploi ou ne pourraient le retrouver. Sans compter celles qui ne se verraient offrir qu’une déqualification professionnelle, à un salaire bien moindre que celui qu’elles ont mérité depuis des décennies.

Nous poursuivons donc en parallèle d’autres démarches. Comme vous le savez, nous contestons toujours juridiquement le droit de l’employeur d’avoir mis en place ce « modèle » qui dispose de nos emplois et nous impose de facto de nouvelles conditions de travail. La prochaine audience de cette plainte de négociation de mauvaise foi aura lieu le 16 novembre devant le Tribunal administratif du travail. Nous poursuivons également ce 23 octobre l’audience sur le grief contestant la sous-traitance aux employé-e-s de l’Institut MATCI. De plus, notre présidente Nancy Turgeon sera de la délégation de la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) qui ira rencontrer la présidente de l’Université du Québec, Mme Johanne Jean, ce 16 octobre.

Au cours de la dernière année et demi, nous avons fait d’énormes gains, grâce à notre mobilisation, faisant en sorte que la communauté universitaire et politique est bien au fait de ce plan insensé de mettre de côté des tuteurs et tutrices d’expérience et de réduire le temps d’encadrement par étudiant-e avec nos remplaçant-e-s contractuel-le-s. Le résultat en est que notre interlocuteur a changé, et que la nouvelle direction a dû mettre fin à la sous-traitance. Or, en dépit des premiers discours encourageants de notre directeur général, on nous propose dans les faits la même offre qu’en décembre dernier, sans aucune garantie que les tuteurs et tutrices auront des assignations. Nous devons donc poursuivre le travail de démontrer que nous sommes des professionnel-le-s de l’enseignement à qui il est impensable d’enlever leur gagne-pain du jour au lendemain et de proposer une dévalorisation de leur travail. Fort-e-s des nombreuses batailles déjà gagnées, il faut ainsi reprendre bien malgré nous la lutte, car nos décennies de dévouement à notre institution et notre professionnalisme méritent d’être reconnus à leur juste valeur.

Réservez votre jeudi 1er novembre à 17h pour discuter de tout cela en assemblée générale.

Solidairement,

Votre comité de négociation,

Denis Bistodeau
Fabrice Pinard Saint-Pierre
Nancy Turgeon

Pour visiter notre site web : http://stttu.ca/

Pour nous suivre sur Facebook : https://fr-ca.facebook.com/stttu.ca/

Pour joindre votre syndicat : info@stttu.ca