Info-négo 2018

Info-négo du 15 octobre 2018

Chers et chères collègues,

Votre comité de négociation a rencontré l’employeur les 5 et 12 octobre derniers, toujours en conciliation à Québec. La 4e journée de négociation depuis l’arrivée du nouveau directeur général par intérim nous permet de faire certains constats. Comme nous vous l’avions dit, le ton s’est considérablement amélioré à la table de négociation. Nous avons fait preuve de bonne foi en laissant le temps à la nouvelle direction de s’approprier cet épineux dossier. Nous avons même démontré une grande ouverture sur deux sujets sur lesquels l’employeur était en demande, le tout étant bien entendu dépendant de l’aval des membres. D’une part, nous avons permis de modifier notre article concernant le comité des relations de travail et de griefs. D’autre part, nous avons accepté d’entamer la discussion sur des changements éventuels à nos pratiques quotidiennes d’encadrement, en dépit de la surcharge de travail que cela pourrait occasionner, car nous avons à cœur la réussite de nos étudiant-e-s.

Néanmoins, force est de constater que le comité patronal n’a pas encore pris acte de la volonté des tuteurs et tutrices de préserver leurs emplois et leur rôle dans l’encadrement à la TÉLUQ. L’intention de l’employeur est toujours de donner nos assignations aux nouvelles personnes embauchées comme professeur-e-s sous contrat. On nous parle toujours aussi des besoins de correction dans le « nouveau modèle » et de la reprise par chacun-e des 76 professeur-e-s réguliers du suivi des apprentissages de 168 étudiant-e-s par an. Vous comprenez qu’il devient difficile de poursuivre la négociation d’une convention collective alors qu’on ne veut pas nous garantir qui seront les personnes tutrices qui pourront en bénéficier, et alors qu’il y en aurait toujours qui perdraient leur emploi ou ne pourraient le retrouver. Sans compter celles qui ne se verraient offrir qu’une déqualification professionnelle, à un salaire bien moindre que celui qu’elles ont mérité depuis des décennies.

Nous poursuivons donc en parallèle d’autres démarches. Comme vous le savez, nous contestons toujours juridiquement le droit de l’employeur d’avoir mis en place ce « modèle » qui dispose de nos emplois et nous impose de facto de nouvelles conditions de travail. La prochaine audience de cette plainte de négociation de mauvaise foi aura lieu le 16 novembre devant le Tribunal administratif du travail. Nous poursuivons également ce 23 octobre l’audience sur le grief contestant la sous-traitance aux employé-e-s de l’Institut MATCI. De plus, notre présidente Nancy Turgeon sera de la délégation de la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) qui ira rencontrer la présidente de l’Université du Québec, Mme Johanne Jean, ce 16 octobre.

Au cours de la dernière année et demi, nous avons fait d’énormes gains, grâce à notre mobilisation, faisant en sorte que la communauté universitaire et politique est bien au fait de ce plan insensé de mettre de côté des tuteurs et tutrices d’expérience et de réduire le temps d’encadrement par étudiant-e avec nos remplaçant-e-s contractuel-le-s. Le résultat en est que notre interlocuteur a changé, et que la nouvelle direction a dû mettre fin à la sous-traitance. Or, en dépit des premiers discours encourageants de notre directeur général, on nous propose dans les faits la même offre qu’en décembre dernier, sans aucune garantie que les tuteurs et tutrices auront des assignations. Nous devons donc poursuivre le travail de démontrer que nous sommes des professionnel-le-s de l’enseignement à qui il est impensable d’enlever leur gagne-pain du jour au lendemain et de proposer une dévalorisation de leur travail. Fort-e-s des nombreuses batailles déjà gagnées, il faut ainsi reprendre bien malgré nous la lutte, car nos décennies de dévouement à notre institution et notre professionnalisme méritent d’être reconnus à leur juste valeur.

Réservez votre jeudi 1er novembre à 17h pour discuter de tout cela en assemblée générale.

Solidairement,

Votre comité de négociation,

Denis Bistodeau
Fabrice Pinard Saint-Pierre
Nancy Turgeon

Pour visiter notre site web : http://stttu.ca/

Pour nous suivre sur Facebook : https://fr-ca.facebook.com/stttu.ca/

Pour joindre votre syndicat : info@stttu.ca


Info-négo du 28 septembre 2018

Chers et chères collègues,

On se voit souvent à la TÉLUQ ces jours-ci!

Vos représentant-e-s ont participé au cocktail organisé par l’Association étudiante de la TÉLUQ le 6 septembre. Nous avons eu l’occasion d’échanger avec leurs représentant-e-s, mais également avec plusieurs de nos étudiant-e-s. Cela renforce notre conviction que le lien pédagogique avec l’étudiant-e fait la force de la TÉLUQ, et qu’il constitue la clé pour répondre aux besoins spécifiques des étudiant-e-s et assurer leur persévérance dans le parcours semé d’embûches des études à distance et de la conciliation famille/travail/études.

Les 19 et 20 septembre, les tuteurs et tutrices ont pu démontrer leur intérêt envers l’orientation de notre université, lors du discours de la rentrée du directeur général par intérim, à Montréal et Québec. Il a notamment été question des nouveaux développements au sein de plusieurs services à la TÉLUQ, des rencontres avec le ministère concernant le e-campus, ainsi que des possibles difficultés financières de notre institution. Nous y avons aussi appris que les embauches professorales se poursuivraient, quoique M. André G. Roy a été muet sur les garanties qui seront offertes à notre propre corps d’emploi.

Les rencontres de négociation les 5, 12 et 18 octobre prochains seront donc cruciales, car nous espérons des réponses à ce sujet. Les tuteurs et tutrices s’attendent bien entendu à pouvoir enfin être concrètement rassuré-e-s quant à leur place dans l’encadrement à la TÉLUQ. Bien des améliorations sont possibles au service que nous offrons aux étudiant-e-s, mais nous devons d’abord savoir comment les personnes tutrices retrouveront leurs assignations, ce que nous avons demandé lors de la dernière rencontre en conciliation le 14 septembre.

Nous vous invitons par conséquent à réserver déjà votre soirée du jeudi 1er novembre pour que nous puissions faire le bilan sur ces rencontres de négociation et vous proposer un plan d’action pour la suite des choses. L’assemblée générale aura lieu comme à notre habitude dès 17h, en visioconférence à Montréal et Québec.

D’ici là, nous nous reverrons d’abord à la collation des grades à Québec, ce samedi 29 septembre. Cette célébration de la réussite de nos étudiant-e-s sera précédée d’un dîner des tuteurs et tutrices.

Comme toujours, des photos des tuteurs et tutrices présent-e-s à ces événements se retrouveront sur notre Facebook!

Enfin, votre comité exécutif a répondu positivement à l’invitation du nouvel exécutif du Syndicat des professeurs et professeurs de la TÉLUQ, qu’il a rencontré le 27 septembre dernier, afin de rétablir un dialogue entre nos syndicats.

Solidairement,
Votre comité de négociation,
Denis Bistodeau
Fabrice Pinard Saint-Pierre
Nancy Turgeon

Pour visiter notre site web : http://stttu.ca/

Pour nous suivre sur Facebook : https://fr-ca.facebook.com/stttu.ca/

Pour joindre votre syndicat : info@stttu.ca


Info-négo du 14 septembre 2018

Chers et chères collègues,

Votre comité de négociation souhaite vous faire part des résultats des deux dernières rencontres de conciliation, qui ont eu lieu les 10 et 14 septembre, et des changements tant sur la forme que sur le fond. Soulignons tout d’abord que la reprise des négos s’est déroulée sous de meilleurs auspices et que le ton des échanges s’est nettement amélioré. Le directeur général par intérim, M. André G. Roy, a nommé Mme Marilaine Duplain, directrice du Service aux étudiants, au comité patronal, en remplacement de Mme Josée Bélanger. D’un commun accord, nous avons mis fin aux discussions sur le mode exploratoire. Nous sommes donc libres de vous faire ce compte-rendu de nos échanges qui ont été francs, positifs et cordiaux.

Le porte-parole patronal nous a confirmé ce que vous aviez entendu lors des rencontres du directeur général et de la ministre de l’Enseignement supérieur, Mme Hélène David, avec les employé-e-s. Ainsi, les tuteurs et tutrices sont là pour rester, et il a le mandat de négocier le renouvellement de notre convention collective. Deux grands sujets étaient à l’ordre du jour. Nous avons convenu de relancer les relations de travail à court terme, en discutant également de la forme que celles-ci prendront pour les prochaines années. De plus, de nombreux échanges ont eu lieu de part et d’autre pour définir nos responsabilités et améliorer nos pratiques d’encadrement. Nous avons démontré une grande ouverture sur ce sujet, tant que l’objectif demeure de bonifier le service aux étudiant-e-s, dans une perspective de rétention et d’attraction.

Enfin, nous avons convenu de nous revoir pour de prochaines rencontres de négociation les 5, 12 et 18 octobre.

Solidairement,

Votre comité de négociation,
Denis Bistodeau
Fabrice Pinard Saint-Pierre
Nancy Turgeon

Pour visiter notre site web : http://stttu.ca/

Pour nous suivre sur Facebook : https://fr-ca.facebook.com/stttu.ca/

Pour joindre votre syndicat : info@stttu.ca


Chers et chères collègues,

La rentrée est à nos portes, ce qui signifie que la reprise des négociations approche également! Votre comité de négo se rendra ainsi à Québec lundi prochain, le 10 septembre, pour rencontrer l’employeur en présence de la conciliatrice du ministère du travail. Une deuxième journée de négociation est déjà prévue pour le 14 septembre. Vous en êtes bien conscient-e-s, cette reprise des négos ne s’effectue pas dans un contexte ordinaire, avec la nomination d’un nouveau directeur général intérimaire, André G. Roy, en remplacement de Martin Noël, et l’annonce du non renouvellement de l’entente avec l’Institut MATCI.

Votre comité de négociation considère qu’il s’agit d’une opportunité de redémarrer les négociations sous de nouvelles bases, et c’est le message que nous ont fait savoir vos représentant-e-s lors de notre conseil syndical à Trois-Rivières. Ces bases sont les suivantes :

  • Assurer le maintien de la profession de tuteurs et tutrices et le modèle pédagogique unique qu’elle soutient.

  • Continuer à être ouvert-e-s à nous adapter aux nouvelles réalités de l’enseignement à distance.

Nous sommes confiant-e-s qu’un réel dialogue pourra ainsi s’engager avec la Direction, dans l’objectif de mener à un renouvellement de notre convention collective dans le respect et au bénéfice de tous-tes. Cette confiance est renforcie par le fait que le Directeur général a démontré de l’ouverture à ce qu’une discussion à propos de la réorganisation ait lieu à la Commission des études, puis qu’il ait présenté un plan d’action post-MATCI au Conseil d’administration. Cela nous apparait comme une volonté de transparence et de collégialité qui peut influencer positivement le déroulement des prochaines rencontres de négociations.

La TÉLUQ continue de faire parler d’elle… Saluons tout d’abord la lettre ouverte au Soleil de certains professeur-e-s dénonçant la privatisation de l’encadrement par l’entente avec l’Institut MATCI : https://www.lesoleil.com/opinions/teluq-une-privatisation-sans-laccord-du-syndicat-7dd9c3bdfd042d68284612f0950e0f79 . La question de la création d’un nouveau titre d’emploi de « professeur-e-s sous contrat » remplaçant les tuteurs et tutrices d’expérience fait aussi les manchettes. Le Soleil a publié une autre lettre ouverte « TÉLUQ : à qui profite le crime? » : https://www.lesoleil.com/opinions/point-de-vue/teluq-a-qui-profite-le-crime-067c64d9751147a41ecac28d739afc23 . On y aborde notamment le danger pour la communauté universitaire de créer de tels postes qui marginalisent la tâche de recherche des professeur-e-s. La revue À bâbord fait le point sur les derniers événements, et sur l’impact de cette nouvelle catégorie d’emploi sur le service aux étudiant-e-s : https://www.ababord.org/Suspension-du-DG-de-la-TELUQ-et-demission-du-president-du-SPPTU .

Soyez à l’affut, nous vous donnerons des nouvelles de la position de l’employeur suite aux récents bouleversements à la TÉLUQ au retour de ces séances de négociation.

Solidairement,

Votre comité de négociation,
Denis Bistodeau
Fabrice Pinard Saint-Pierre
Nancy Turgeon

Pour visiter notre site web : http://stttu.ca/

Pour nous suivre sur Facebook : https://fr-ca.facebook.com/stttu.ca/

Pour joindre votre syndicat : info@stttu.ca


Info-négo du 22 août 2018

Chers et chères collègues,

Beaucoup d’événements ont marqué les dernières semaines, au premier chef l’arrivée d’une nouvelle direction générale par intérim et le non-renouvellement du partenariat de sous-traitance avec l’Institut MATCI.

Compte tenu de ce nouveau contexte, nous avons cru bon d’échanger avec les représentant-e-s des tuteurs et tutrices aux divers comités, afin de bien planifier nos stratégies de négociation et de mobilisation pour l’automne. Presque tous ceux-ci ont pu s’y rendre, malgré la saison estivale, pour partager leurs analyses de la situation dans la charmante ville de Trois-Rivières.

Il nous a fait plaisir de continuer ensuite nos réflexions, dans un contexte plus convivial, avec les membres qui se sont joints à nous pour une belle soirée de célébration de notre profession. Nous avons d’ailleurs cartographié en images notre contribution historique à la réussite étudiante. Une vingtaine de tuteurs et tutrices ont accepté de se prêter au jeu et de poser pour témoigner de leur apport à la TÉLUQ. À eux seuls, ils cumulent près de 500 années d’expérience, et ont encadré plus de 110 000 étudiant-e-s! La TÉLUQ peut-elle vraiment se priver d’une telle expertise unique? Voyez-en les résultats au https://www.facebook.com/stttu.ca/ ou http://stttu.ca/…/…/20/le-visage-de-lencadrement-a-la-teluq/ .

Comme vous le savez, la négociation est en cours depuis plus d’un an déjà, et il a fallu multiplier les actions et interventions politiques et médiatiques pour se rendre où on en est aujourd’hui. Radio-Canada s’intéresse maintenant en profondeur à ce qui se passe à la TÉLUQ. Voir l’article paru ce matin (https://ici.radio-canada.ca/…/teluq-matci-universite-quebec… ), et le topo à Gravel le matin, à 6h52 (https://ici.radio-canada.ca/premi…/emissions/Gravel-le-matin). Un reportage sur le partenariat MATCI a même été présenté à RDI! On y apprend, entre autres, que l’entente avec MATCI n’était pas défendue que par notre ancien directeur général, mais avait également « l’appui du Syndicat des professeurs ». Le journaliste ayant obtenu l’entente secrète, on apprend aussi de son article que c’est bien notre travail d’ « encadrement et [de] mentorat des étudiants, incluant la correction des travaux et examens » qui était sous-traité au privé, tel le conteste notre grief datant de l’automne 2016. Espérons que la nouvelle direction saura éviter les pièges des telles décisions unilatérales de l’ancienne administration et nous consulter pour que la quarantaine de tuteurs et tutrices, ayant perdu presque toutes leurs assignations à ce moment, puissent retrouver leur travail d’encadrement des nouveaux arrivants qu’ils effectuaient avec brio. Le conseil d’administration tient une réunion extraordinaire ce 27 août, où la question de la suite des choses « post-MATCI » devrait être abordée.

En terminant, voici ci-joint un petit historique de notre lutte, incluant une revue de presse assez volumineuse qui démontre l’intérêt de la communauté de l’enseignement supérieur, et plus largement du grand public, pour notre défense du suivi pédagogique individualisé dont ont bien besoin nos étudiant-e-s à distance! Rappelons que tout ce que les tuteurs et tutrices veulent, c’est une bonne convention qui leur permette de préserver un encadrement professionnel à la TÉLUQ.

Solidairement,

Votre comité de négociation,
Denis Bistodeau
Fabrice Pinard Saint-Pierre
Nancy Turgeon

Pour visiter notre site web : http://stttu.ca/
Pour nous suivre sur Facebook : https://fr-ca.facebook.com/stttu.ca/
Pour joindre votre syndicat : info@stttu.ca

http://stttu.ca/…/STTTU_Dossier_de_presse_et_historique_22-…


Info-négo du 17 août 2018

Chers et chères collègues,

Vos représentant-e-s demeurent bien occupé-e-s malgré la période estivale!

Nous avons eu une première rencontre avec le nouveau directeur général par intérim mercredi le 15 août à Montréal. Votre exécutif syndical a pu lui faire part du rôle historique des tuteurs et tutrices à la TÉLUQ et de nos contributions à la réussite étudiante. Nous apprécions l’intérêt que M. Roy a manifesté pour les enjeux pédagogiques de l’encadrement de nos étudiant-e-s à distance, notamment certains sujets qu’il a eu l’occasion d’approfondir davantage avec nous. Nous avons signalé notre désir que les tuteurs retrouvent leur place d’interlocuteur dans l’institution, ce pourquoi nous avons reçu des signaux positifs de sa part. Bien entendu, nous avons dû également souligner nos préoccupations liées aux relations de travail et à l’épée de Damoclès de la disparition de notre corps d’emploi et des mises à pied affectant déjà les tuteurs et tutrices. En ce qui concerne la négociation, les dates de rencontres en présence de la conciliatrice, les 10 et 14 septembre, sont maintenues. Rien ne change donc pour l’instant aux procédures de négociation, durant l’intervalle où M. Roy s’approprie les dossiers.

Suite au communiqué interne d’hier, vous êtes désormais au courant du non-renouvellement de l’entente avec l’Institut MATCI, un pas important vers la fin de la sous-traitance de l’encadrement à la TÉLUQ! Vous savez toutefois que l’encadrement des nouveaux arrivants cadre parfaitement dans la mission de la TÉLUQ. Nous espérons que nous pourrons retrouver, en dehors d’un partenariat de sous-traitance bien sûr!, notre contribution à la réussite de cette population étudiante particulière, dont nous connaissons bien les besoins. Afin d’aider la TÉLUQ à trouver la meilleure façon de répondre aux besoins des étudiant-e-s qui ont débuté leur cheminement dans le cadre de ce partenariat, nous avons donc offert, lors de la première rencontre avec le nouveau directeur général, de poursuivre ou reprendre notre place pour l’encadrement de ces étudiant-e-s en cours. Une offre de deuxième rencontre afin de poursuivre cette discussion a été envoyée à M. Roy aujourd’hui.

Les médias continuent de contacter notre présidente afin d’en savoir davantage sur les nouvelles orientations que prend la TÉLUQ suite à l’arrivée du nouveau directeur général. Le journal Montréal Campus a d’ailleurs publié cet article : http://montrealcampus.ca/2018/08/privatisation-en-suspens-a-la-teluq/ .

Il nous fera plaisir de vous donner davantage de détails sur ces avancées notables lors de notre événement social ce samedi soir, où tous et toutes se donnent rendez-vous à Trois-Rivières pour célébrer, dans un contexte convivial, ce qui nous rassemble, i.e. notre contribution incontournable à la réussite de plus de 500 000 étudiant-e-s dans nos carrières! Contactez-nous au executif@stttu.ca pour les détails logistiques.

Solidairement,

Votre comité de négociation,

Denis Bistodeau

Fabrice Pinard Saint-Pierre

Nancy Turgeon

 

Pour visiter notre site web : http://stttu.ca

Pour nous suivre sur Facebook : https://fr-ca.facebook.com/stttu.ca/

Pour joindre votre syndicat : info@stttu.ca


Info-négo du 11 août 2018

Chers et chères collègues,

En dépit de la période estivale, la dernière semaine a été chargée en événements à la TÉLUQ. Comme vous le savez, suite à la suspension de Martin Noël, le 27 juillet, un nouveau Directeur général est entré officiellement en poste le 1er août.

Dès son entrée en fonction, André G. Roy a convié tous les employé-e-s à une rencontre, lundi le 6 août. Vous avez été nombreux et nombreuses au rendez-vous, tant à Québec qu’à Montréal. Par vos questions et votre présence, vous avez ainsi pu faire part à M. Roy de vos inquiétudes quant à la restructuration de l’encadrement en cours depuis 2 ans à la TÉLUQ, qui semble faire fi du rôle du lien pédagogique avec les étudiant-e-s. Vous avez également pu sensibiliser notre nouveau Directeur général au rôle incontournable que souhaitent continuer à tenir les tuteurs et tutrices au sein de la TÉLUQ, en fournissant un encadrement de qualité, adapté à nos étudiant-e-s qui concilient travail, famille et études à distance, et ce, depuis plus de 40 ans. Nous accueillons positivement l’ouverture de M. Roy à établir un dialogue ouvert et transparent avec l’ensemble des employé-e-s de la TÉLUQ.

Le lendemain, 7 août, c’était au tour de la ministre de l’Enseignement supérieur, Hélène David, de se rendre dans les bureaux de la TÉLUQ, pour faire le point sur le partenariat MATCI actuellement sous enquête. Bien que la ministre ait réitéré sa confiance en la capacité de la TÉLUQ à continuer à jouer un rôle de premier plan dans l’enseignement à distance au Québec, les questions par rapport à la sous-traitance et à l’enquête en cours ont été nombreuses. Plusieurs personnes présentes ont ainsi tenu à prendre leurs distances par rapport au partenariat MATCI et au choix de recourir à une firme privée pour effectuer l’encadrement d’étudiant-e-s, mettant à risque la qualité du diplôme.

Nous souhaitons également vous informer qu’une rencontre est prévue le mercredi 15 août prochain, entre votre comité exécutif et le nouveau Directeur général. Ce sera l’occasion pour nous de porter à nouveau le message que la qualité de l’enseignement à la TÉLUQ passe par le suivi individualisé des étudiant-e-s, ce qui est au cœur de l’expertise en encadrement développée par les personnes tutrices.

Nous vous rappelons aussi qu’un conseil syndical aura lieu le samedi 18 août à Trois-Rivières. Vos officiers-ères syndicaux feront le point sur l’impact des derniers événements sur la négociation en cours. Ce sera également une occasion de nous mobiliser, pour faire porter haut et fort notre message, entendu par l’ensemble de la communauté universitaire, mais aussi par les étudiant-e-s et le grand public, de plus en plus sensibles aux enjeux du soutien pédagogique et du facteur humain dans l’enseignement en distance. Une activité sociale aura ensuite lieu à Trois-Rivières en soirée le 18 août, à laquelle vous êtes toutes et tous convié-e-s, des autobus assurant le transport depuis Québec et Montréal. Nous vous invitons à confirmer votre participation à cette activité en grand nombre.

Solidairement,

Votre comité de négociation,

Denis Bistodeau

Fabrice Pinard Saint-Pierre

Nancy Turgeon

Pour visiter notre site web : http://stttu.ca/

Pour nous suivre sur Facebook : https://fr-ca.facebook.com/stttu.ca/

Pour joindre votre syndicat : info@stttu.ca


Info-négo du 1er août 2018

Chers et chères collègues,

L’Assemblée des gouverneurs de l’Université du Québec (UQ) a entériné aujourd’hui la nomination d’une nouvelle direction générale intérimaire, d’abord votée au conseil d’administration de l’Université TÉLUQ s’étant réuni le 30 juillet. Le syndicat accueille favorablement l’arrivée de M. André Roy, jusqu’alors secrétaire-général de l’UQ, à la tête de notre institution. Sous cette administration, nous espérons voir une nouvelle ère de transparence, de respect des intervenants directs auprès de la population étudiante que sont les tuteurs et tutrices, et surtout, une meilleure collaboration avec les acteurs sur le terrain.

Voici le communiqué qu’a publié notre syndicat suite à la nomination de M. Roy : https://www.newswire.ca/fr/news-releases/une-nouvelle-direction-a-luniversite-teluq—les-tuteurs-et-tutrices-reclament-une-reevaluation-de-la-restructuration-689785991.html

Le plus grand défi de l’Université TÉLUQ sera maintenant de retrouver ce qui a historiquement fait son unicité et sa force dans le domaine de la formation à distance, soit un modèle d’encadrement axé sur un suivi pédagogique essentiel réalisé par les tuteurs et tutrices d’expérience. Nous avions d’ailleurs récemment défendu ce modèle dans une lettre ouverte parue dans Le Soleil : https://www.lesoleil.com/opinions/point-de-vue/la-fin-de-la-relation-enseignant-etudiant-a-luniversite-teluq-dddb312b1ed17f2b39ae858f268a7cbd

La défense du modèle d’encadrement propre à la TÉLUQ est d’autant plus importante compte tenu de la mise sur pied prochaine du e-campus. Les tuteurs et tutrices entendent pleinement participer à la remise en valeur de l’institution, pour laquelle ils ont consacré des décennies à en promouvoir la réussite étudiante. Le STTTU demandera rapidement une rencontre avec la nouvelle direction. Il souhaite en effet redevenir un partenaire de l’évolution de notre université et qu’une réévaluation du projet de restructuration axée sur la sous-traitance et la création de professeur-e-s sous contrat soit mise en branle rapidement.

L’Université TÉLUQ se retrouve sous les projecteurs, et plusieurs journalistes ont contacté notre présidente Nancy Turgeon afin de comprendre ce qui a conduit à la situation actuelle. La voix des tuteurs et tutrices s’est ainsi fait entendre et nous continuerons de réclamer un retour à un encadrement de qualité, au sein d’un modèle qui a fait ses preuves.

Voici la couverture médiatique liée :

Communiqué de presse de la FNEEQ : « L’Institut MATCI Montréal et l’université TÉLUQ – Un changement de cap s’impose »

http://fneeq.qc.ca/fr/linstitut-matci-montreal-et-luniversite-teluq-un-changement-de-cap-simpose/

Communiqué de presse de l’UQ : « L’Université du Québec appuiera la TÉLUQ pour donner suite à la décision du gouvernement »

http://www.uquebec.ca/reseau/fr/contenu/luniversite-du-quebec-appuiera-la-teluq-pour-donner-suite-la-decision-du-gouvernement

Communiqué de presse de l’UQ : « Nomination d’un directeur général par intérim à la TÉLUQ » http://www.uquebec.ca/reseau/fr/contenu/nomination-dun-directeur-general-par-interim-la-teluq#.W2HwytDFOpk.twitter

Lettre ouverte au Soleil : « TÉLUQ: victoire importante des tutrices et tuteurs »

https://www.lesoleil.com/opinions/point-de-vue/teluq-victoire-importante-des-tutrices-et-tuteurs-0140c62b51ff3fb29fc7e23bdd1a4719

Entrevue à Ici Première : « Téluq : les services aux élèves sont-ils menacés? »

https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/radio-canada-cet-apres-midi

Article au Soleil : « TÉLUQ : un tuteur sur cinq a perdu son emploi depuis 2016 »

https://www.lesoleil.com/actualite/teluq-un-tuteur-sur-cinq-a-perdu-son-emploi-depuis-2016-278f9d119b759ae1f5947de8c5987152

Article au Soleil : « TÉLUQ : explications d’Hélène David réclamées » https://www.lesoleil.com/actualite/education/teluq-explications-dhelene-david-reclamees-a8be8b53147b46ec135e6538d9f797d9

Ce sont d’importants développements pour notre lutte et notre négociation, et vos courriels affluent avec raison. C’est pourquoi nous vous demandons de réserver à votre agenda la soirée du samedi 18 août, pour un événement social rassemblant tous les tuteurs et tutrices à mi-chemin entre Québec et Montréal. Nous pourrons ainsi échanger dans un contexte convivial sur la suite des choses. Plus de détails suivront.

Solidairement,

Votre comité de négociation,

Denis Bistodeau

Fabrice Pinard Saint-Pierre

Nancy Turgeon

Pour visiter notre site web : http://stttu.ca/

Pour nous suivre sur Facebook : https://fr-ca.facebook.com/stttu.ca/

Pour joindre votre syndicat : info@stttu.ca


Info-négo du 28 juillet 2018

Chers et chères collègues,De très importants développements à l’Université TÉLUQ ont eu lieu vendredi, ayant un impact sur la lutte des tuteurs et tutrices contre la sous-traitance de leurs emplois : https://www.newswire.ca/fr/news-releases/verification-du-respect-des-lois-par-linstitut-matci-montreal-et-la-teluq–le-gouvernement-du-quebec-pose-les-gestes-necessaires-pour-que-la-situation-soit-regularisee-689381831.html . La ministre responsable de l’enseignement supérieur a relevé de ses fonctions le directeur général Martin Noël, suite à de « sérieuses anomalies » constatées lors de la vérification de l’entente entre notre institution et l’Institut MATCI.C’est suite « aux préoccupations et aux inquiétudes soulevées par de nombreux acteurs de la communauté universitaire » que l’équipe des enquêtes ministérielles et réseaux du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur a ainsi été mandatée. Mentionnons en outre le point de presse donnée à l’Assemblée nationale par notre présidente Nancy Turgeon et le co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois. Le député a questionné la ministre en chambre sur la privatisation et la sous-traitance des activités d’enseignement à l’Université TÉLUQ. Les syndicats de chargé-e-s de cours avaient aussi dénoncé haut et fort ces dangers pour le milieu de l’éducation, tant par des interpellations du DG, de la ministre et du réseau de l’Université du Québec que lors d’actions et manifestations en appui à la lutte des tuteurs et tutrices.Les tuteurs et tutrices avaient donc bien raison de demander que lumière soit faite sur le contrat secret liant notre université à l’entreprise privée MATCI. Nos représentant-e-s au conseil d’administration avaient soulevé la question à maintes reprises lors des réunions et ils avaient même envoyé la lettre ci-jointe aux administrateurs. Des recours juridiques avaient déjà été entamés : notre grief contestant la sous-traitance est en arbitrage, alors qu’un recours de la FNEEQ en cour supérieure conteste le non-respect des lois relevant de l’enseignement supérieur par l’Institut MATCI dans son partenariat avec l’Université TÉLUQ.Nous avons à cœur la réputation de notre institution et nous nous préoccupons grandement des impacts de la restructuration sur la qualité de l’enseignement. Remplacer les tuteurs et tutrices par de nouveaux employé-e-s contractuel-le-s ou sous-traitant-e-s ne peut qu’affaiblir le modèle d’encadrement ayant fait ses preuves depuis des décennies. Nous continuerons à revendiquer que l’Université TÉLUQ mise sur ses employé-e-s d’expérience pour faire face aux défis qui l’attendent. Ces défis ne peuvent être confrontés ni en confiant l’encadrement à des employé-e-s externes, ni en diminuant le service aux étudiant-e-s comme c’est le cas actuellement avec les nouveaux contractuels embauchés, soit les professeur-e-s sous contrat.Cet enjeu de la qualité de l’encadrement et de la préservation des emplois demeure au cœur de la négociation, qui se poursuivra vraisemblablement avec un nouvel interlocuteur. Le CA de l’Université TÉLUQ sera ainsi convié sous peu à nommer un nouveau directeur intérimaire. Les prochaines dates de rencontres en conciliation sont prévues pour les 10 et 14 septembre. Nous vous tiendrons bien entendu au courant des développements.Voici la couverture médiatique liée :TVA nouvelles http://www.tvanouvelles.ca/2018/07/28/serieuses-anomalies-a-la-teluq-le-directeur-general-suspenduLe Soleil https://www.lesoleil.com/actualite/le-dg-de-luniversite-teluq-releve-de-ses-fonctions-a2e6867c8b7bf87a86cd2c7cb421c3d1

Journal de Montréal https://www.journaldemontreal.com/2018/07/28/irregularites-a-la-teluq-le-directeur-general-suspendu

Restez à l’affut, nous vous convierons d’ailleurs sous peu à une activité sociale en août, où nous pourrons jaser de la suite de la négociation.

Solidairement,

Votre comité de négociation,

Denis Bistodeau

Fabrice Pinard St-Pierre

Nancy Turgeon

Pour visiter notre site web : http://stttu.ca/

Pour nous suivre sur Facebook : https://fr-ca.facebook.com/stttu.ca/

Pour joindre votre syndicat : info@stttu.ca


Info-négo du 5 juillet 2018

Chers et chères collègues,

Tel qu’annoncé, votre comité de négociation a rencontré l’employeur en présence de la conciliatrice ces 4 et 5 juillet. Ces 2 journées de négo suivaient celle du 18 juin dernier, toujours sur le mode exploratoire. Rappelons que ce type d’échanges est voué à rétablir un dialogue, en permettant aux parties de chercher de nouvelles pistes de solution par des discussions plus informelles.

Durant ces 3 jours de négo, la partie patronale nous a présenté un peu plus en détail sa vision. Nous avons en retour avancé nos arguments pour la préservation d’un modèle où prime la qualité de l’encadrement, incluant toujours l’apport à l’institution de la part des professionnels de l’enseignement que nous sommes. Ainsi, les discussions progressent.

Un blitz de négociation est prévu en septembre. Il est également possible que nous puissions nous voir au début août, mais nous devons tenir compte des complications liées à la période estivale. Nous vous tiendrons au courant des prochaines dates de rencontre.

Nous vous souhaitons un excellent été! Nous espérons toutefois vous revoir avant la rentrée : une activité sociale sera prévue, surveillez vos courriels à cet effet.

Solidairement,

Votre comité de négociation,

Denis Bistodeau

Fabrice Pinard Saint-Pierre

Nancy Turgeon

 

Pour visiter notre site web : http://stttu.ca/
Pour nous suivre sur Facebook : https://fr-ca.facebook.com/stttu.ca/
Pour joindre votre syndicat : info@stttu.ca

Info-négo du 27 juin 2018

Chers et chères collègues,

Voici d’abord quelques nouvelles faisant suite à notre assemblée générale annuelle du 18 juin dernier. Le vice-président Fabrice Pinard Saint-Pierre et la secrétaire Anne Pouliot ont été réélu-e-s à leurs postes. Tous les postes des comités paritaires, syndicaux et statutaires étaient aussi en élection. Nous félicitons particulièrement les nouveaux venus aux postes clés du comité de relations de travail et de griefs et du comité de révision, qui viennent élargir notre équipe d’officiers syndicaux. Luc Déziel, Rémi J. Gagnon et Fernand Roy sauront mettre leur grande expérience de la TÉLUQ à profit pour appuyer le travail du comité exécutif.

Les membres ont de plus décidé lors de cette assemblée de réagir solidairement à l’annonce par l’employeur de mesures disciplinaires à l’encontre de certains membres ayant effectué les moyens de pression votés unanimement pour appuyer la négociation. Les victimes de suspension seront ainsi compensées temporairement à travers le fonds grevé d’affectation.

Préalablement à l’assemblée, votre comité de négociation rencontrait l’employeur à Québec en présence de la conciliatrice du ministère du Travail. Des échanges en mode exploratoire ont lieu. Les prochaines rencontres de négociation sont prévues les 4 et 5 juillet.

Nous poursuivons tous les autres moyens nous permettant de gagner notre lutte pour la préservation de nos emplois et de notre statut professionnel. Notre présidente Nancy Turgeon a présenté les enjeux de notre conflit lors du conseil confédéral de la CSN le 19 juin. Les comités exécutifs de la CSN et de toutes ses fédérations et conseils centraux (les divisions sectorielles et régionales de la CSN) ont ainsi été sensibilisées aux mises à pied d’enseignant-e-s d’expérience au profit de sous-traitant privé et de nouveaux employés contractuels, entraînant une diminution du service à des populations étudiantes ayant particulièrement besoin de soutien pour réussir leur cheminement académique. Une 3e audience liée à l’arbitrage du grief sur la sous-traitance a d’ailleurs lieu ce 29 juin prochain.

Solidairement,

Votre comité de négociation,

Denis Bistodeau

Fabrice Pinard Saint-Pierre

Nancy Turgeon

Pour visiter notre site web : http://stttu.ca/
Pour nous suivre sur Facebook : https://fr-ca.facebook.com/stttu.ca/
Pour joindre votre syndicat : info@stttu.ca

Info-négo du 1er juin 2018

Chers et chères collègues,

Beaucoup de choses se sont déroulées au cours des deux dernières semaines… comme toujours, sur plusieurs fronts!

Sur le plan politique et médiatique

Ce mercredi 30 mai dernier, plusieurs tuteurs et tutrices se sont rendu-e-s à l’événement célébrant le 50e anniversaire de l’Université du Québec (UQ). Aux côtés de nombreuses présidences de syndicats de chargés de cours, ils ont ainsi fait valoir leurs préoccupations quant à la qualité de l’encadrement de nos étudiants suite à la réorganisation en cours à l’Université TÉLUQ. Notre institution semble en effet oublier ses devoirs quant aux besoins en encadrement de notre population étudiante particulière. Les tuteurs et tutrices connaissent bien les attentes de leurs étudiant-e-s de première génération universitaire, étudiant à temps partiel en conciliant de plus travail et famille. Nous avons clamé haut et fort auprès des divers invité-e-s du réseau de l’UQ que l’Université TÉLUQ renie sa mission sociale en créant une nouvelle catégorie d’employé-e-s contractuel-le-s, reprenant notre travail tout en offrant trois fois moins de temps d’encadrement. En voici le communiqué de presse : https://www.newswire.ca/fr/news-releases/la-teluq-renie-la-mission-sociale-de-luniversite-du-quebec-684073621.html

Le message n’a pas seulement été entendu par la présidente de l’UQ, mais par le grand public, grâce à cet article paru dans Le Devoir :  https://www.ledevoir.com/societe/education/528465/enseignement-les-defis-de-la-formation-a-distance . Notre présidente Nancy Turgeon a ainsi défendu lors de son entrevue que, sous cette réorganisation, se cache une diminution du service aux étudiant-e-s.

Le 30 mai, le gouvernement dévoilait également son « Plan d’action numérique en Éducation et en Enseignement supérieur ». La CSN a pris position en soulignant que les initiatives actuelles en formation à distance comportent aussi des écueils quant à la sous-traitance de l’enseignement, comme c’est le cas à la TÉLUQ, et en insistant pour que le plan gouvernemental interdise de telles dérives. Voici le communiqué de la CSN : https://www.csn.qc.ca/actualites/le-gouvernement-cree-beaucoup-dincertitude/#.WxCdmnS3Lu4.facebook

La voix des tuteurs et tutrices s’est aussi fait entendre lors du Congrès de la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ), le 24 mai dernier. Notre présidente y a fait une présentation de notre lutte auprès d’environ 400 délégué-e-s des cégeps, universités et établissements privés. Les syndicats ont été invités à participer à nos actions, à faire des contributions financières à notre lutte, à porter notre macaron et à s’afficher via notre bandeau Facebook. Faites de même en choisissant le cadre TÉLUQ au https://www.facebook.com/profilepicframes !

Visitez notre site web ( http://stttu.ca/ ) ou notre page Facebook ( https://www.facebook.com/stttu.ca/ ) pour voir des images de ces actions et constater les appuis récoltés.

Sur le plan juridique

L’audition pour notre requête au Tribunal administratif du travail en vertu des articles 3 (liberté d’association syndicale), 12 (ingérence syndicale) et 53 (négociation de mauvaise foi) du Code du travail a débuté. La deuxième audience aura lieu à Québec le 16 novembre, à moins qu’une date plus rapprochée se libère.

Le recours juridique de la FNEEQ à l’encontre de MATCI Montréal en cour supérieure suit son cours. La première audience aura lieu le 6 juin. Rappelons que la FNEEQ demande l’émission d’une injonction provisoire et permanente à l’encontre de MATCI Montréal, prétendant que l’entente TÉLUQ-MATCI est illégale en fonction de la Loi sur les établissements d’enseignement de niveau universitaire, la Loi sur l’Université du Québec et les règlements de l’UQ :  https://fneeq.qc.ca/fr/partenariat-teluq-matci-la-fneeq-csn-devant-les-tribunaux/ . La procureure générale du Québec intervient également dans le dossier.

À la table de négo

Votre comité de négociation a rencontré la partie patronale lors d’une rencontre en présence de la conciliatrice le 28 mai dernier à Québec. Une prochaine date de négociation est prévue le 18 juin. Nous devrions ensuite être en mesure de vous communiquer les développements de ces échanges exploratoires.

Solidairement,

Votre comité de négociation,

Denis Bistodeau

Fabrice Pinard Saint-Pierre

Nancy Turgeon

Pour visiter notre site web : http://stttu.ca/

Pour nous suivre sur Facebook : https://fr-ca.facebook.com/stttu.ca/

Pour joindre votre syndicat : info@stttu.ca ou 514-725-5289


Info-négo du 28 avril 2018

Chers et chères collègues,

Mercredi le 18 avril dernier, nous vous faisions un compte-rendu de notre point de presse afin de dénoncer la situation de sous-traitance et de privatisation des activités d’enseignement à la TÉLUQ à l’invitation du député de Gouin, M. Gabriel Nadeau-Dubois. Le co-porte-parole de Québec solidaire a ensuite interpellé la ministre Hélène David lors de la période de questions à l’assemblée nationale : https://www.youtube.com/watch?v=5-3b4h7nUNE . Cette intervention a amené Mme David à mandater l’équipe des enquêtes ministérielles et réseaux du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur pour vérifier le respect de la Loi sur les établissements d’enseignement de niveau universitaire par l’Institut MATCI (https://www.newswire.ca/fr/news-releases/la-ministre-david-mandate-le-ministere-pour-verifier-la-conformite-de-linstitut-matci-680254823.html ).

La FNEEQ-CSN a elle aussi emboîté le pas par le dépôt d’un important recours juridique à l’encontre de MATCI Montréal : https://www.newswire.ca/fr/news-releases/partenariat-teluq-matci—la-fneeq-csn-devant-les-tribunaux-680382773.html . Notre fédération soutient de ce fait que l’entente entre la TÉLUQ et l’Institut MATCI est illégale. Elle défend ainsi bien entendu les tuteurs et tutrices, mais les enjeux sont plus larges, quant à la qualité même de l’enseignement universitaire et à la défense de tous les enseignant-e-s précaires avec lesquels nous sommes associés à la FNEEQ, ce qui nous donne notre force. La première audience en cour supérieure aura lieu le 10 mai.

La réaction de l’Université TÉLUQ, exprimée dans un article paru dans Le Soleil le 19 avril, a de quoi laisser perplexe : https://www.pressreader.com/canada/le-soleil/20180419/281663960603716 . La responsable des communications de la TÉLUQ y affirme ainsi que « ce sont des professeurs universitaires qui évaluent les étudiants » et que « les personnes tutrices ne sont pas des enseignants ». Pourquoi soutenir une telle chose? La Direction n’a-t-elle pas lu la lettre ouverte de Patrick Guillemet (https://blogdetad.blogspot.ca/2018/04/luniversite-teluq-un-changement-bien.html?spref=fb ) ? Les chargé-e-s de cours de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) ont tenu à réagir aux propos de la TÉLUQ, pour rétablir les faits quant à notre rôle d’enseignant-e-s par cette lettre ouverte : https://quebec.huffingtonpost.ca/jean-murdock/les-charges-de-cours-a-la-defense-des-enseignants-de-luniversite-teluq_a_23422305/. Nos pairs reconnaissent notre statut de professionnels de l’enseignement, qu’attend donc la TÉLUQ? La lettre qu’a envoyée le Syndicat des chargées et chargés de cours de l’Université de Montréal à la ministre David est également bien éloquente (voir fichier joint).

L’article du Soleil, s’il témoigne du refus de la Direction de la TÉLUQ de reconnaître notre rôle d’enseignant-e universitaire, véhicule néanmoins une bonne nouvelle. La responsable des communications y annonce en effet que la TÉLUQ entend enfin dévoiler l’entente secrète conclue avec l’Institut MATCI. Nos représentant-e-s au conseil d’administration ont demandé à maintes reprises le dévoilement de cette entente depuis plus d’un an, une lettre ayant même été envoyée à chacun des membres du CA par nos représentant-e-s le 16 février dernier, pour interpeller à nouveau la Direction à ce sujet. Lors de la dernière réunion du CA, le 25 avril, d’autres administrateurs sont d’ailleurs intervenus pour soulever des interrogations au sujet du partenariat MATCI.

Ceci constitue d’importantes victoires pour les tuteurs et tutrices! Rappelons que notre lutte actuelle en est une contre le transfert de nos emplois vers d’autres employé-e-s, que ce soit à des sous-traitants de cet établissement privé ou aux nouvelles personnes embauchées comme « professeur-e-s sous contrat ». Nous souhaitons que l’université reconnaisse notre apport historique à l’institution, mise sur ses enseignant-e-s d’expérience dans tous les programmes et ne puisse plus utiliser de faux-fuyants pour nous mettre à l’écart.

Vous n’êtes d’ailleurs pas sans savoir que le syndicat a déposé une requête au Tribunal administratif du travail en vertu des articles 3, 12 et 53 du Code du travail, ce qu’on appelle communément une plainte en négociation de mauvaise foi. Vos représentant-e-s y défendrons notre cause pour une première audience le 4 mai.

Nous réitérons notre demande que la Direction s’assoit de bonne foi avec nous, car l’avenir de la TÉLUQ passe par ses tuteurs et tutrices! Maintenons la pression pour qu’on puisse négocier une convention collective juste et équitable de professionnels de l’enseignement que sont les tuteurs et tutrices.

Solidairement,

Votre comité de négociation,

Denis Bistodeau

Fabrice Pinard Saint-Pierre

Nancy Turgeon


Info-négo du 16 avril 2018

Chers et chères collègues,

Beaucoup de choses se sont passées cette dernière semaine! Voici donc un compte-rendu de notre assemblée générale et de la poursuite de notre campagne de visibilité.

Réuni-e-s en assemblée le 9 avril dernier, les tuteurs et tutrices ont donné un signal clair à la TÉLUQ. D’abord, ils ont voté, à l’unanimité!, pour le rejet de l’offre patronale du 27 février, où l’employeur acceptait enfin de négocier sur la base de notre cahier de demandes… en échange que nous acceptions que ces conditions de travail négociées ne le soient que pour 7000 assignations (soit environ 13,5% de l’encadrement), et seulement pour un an ou deux! Les membres ont ainsi démontré qu’il ne serait pas possible de les diviser, et qu’ils restent uni-e-s pour défendre leur statut de professionnel de l’enseignement et leur place dans l’institution qu’ils ont contribué à bâtir. Les tuteurs et tutrices ont également voté pour la poursuite de nouveaux moyens de pression, en se montrant fort prêts à accentuer la cadence.

Les tuteurs et tutrices se sont donnés rendez-vous le vendredi suivant à Québec pour porter un autre message fort à la TÉLUQ. Les membres avaient sillonné les universités au cours des dernières semaines pour sensibiliser étudiant-e-s, chargé-e-s de cours, professeur-e-s et autres acteurs universitaires à ce qui se passe chez nous. Plus de 3000 cartes postales de dénonciation de la privatisation et de la sous-traitance au sein d’une composante de l’Université du Québec ont été signées. Accompagné-e-s notamment de la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ), les tuteurs et tutrices se sont réuni-e-s devant le siège social de la TÉLUQ à Québec pour remettre cette pétition à la Direction générale : https://www.csn.qc.ca/actualites/des-milliers-de-signatures-pour-appuyer-les-tuteurs-et-les-tutrices/ .

Une belle couverture médiatique s’en est suivie : https://www.lesoleil.com/actualite/education/la-privatisation-de-la-teluq-denoncee-0790b016236eec772385ddbe53a63ad2 . Le député de Gouin, la circonscription du siège social de la TÉLUQ à Montréal, Gabriel Nadeau-Dubois, a appuyé publiquement notre manifestation en demandant à la TÉLUQ de dévoiler l’entente secrète qui sous-traite le travail des tuteurs et tutrices à l’institut MATCI : https://www.newswire.ca/fr/news-releases/declaration-de-gabriel-nadeau-dubois-sur-la-sous-traitance-a-la-teluq-679725063.html .

Mais c’est loin d’être la seule fois où on a parlé de notre lutte la semaine dernière! Le Soleil a notamment publié la lettre ouverte de notre collègue Richard Pitre, lançant un cri du cœur face à l’attitude de la Direction d’une institution à laquelle les tuteurs et tutrices ont consacré des décennies de leur vie : https://www.lesoleil.com/opinions/point-de-vue/la-teluq-se-debarrasse-en-douce-de-ses-tuteurs-361ff93182fc4b49cf08839d4b803f83 .

La situation inquiète plus largement… Le gouvernement est-il prêt à endosser publiquement un tel modèle de précarisation des emplois et de diminution du service aux étudiants comme voie à suivre pour un eCampus provincial? Lisez l’article paru dans la revue À bâbord à ce sujet : https://www.ababord.org/Conflit-de-travail-a-la-TELUQ-Prelude-de-e-campus

Votre comité de négociation retourne en rencontre de conciliation ce 18 avril. La TÉLUQ aura-t-elle entendu cette voix de plus en plus forte des tuteurs et tutrices, mais aussi de la communauté syndicale, politique et universitaire? Est-elle prête enfin à négocier de bonne foi avec ses enseignant-e-s d’expérience?

Comme toujours, visitez notre page Facebook au https://www.facebook.com/stttu.ca/  pour voir les images de nos campagnes, actions et communications!

Solidairement,

Votre comité de négociation,

Denis Bistodeau

Fabrice Pinard Saint-Pierre

Nancy Turgeon

 

Pour visiter notre site web : http://stttu.ca/

Pour nous suivre sur Facebook : https://fr-ca.facebook.com/stttu.ca/

Pour joindre votre syndicat : info@stttu.ca ou 514-725-5289


Info-négo du 19 mars 2018

Chers et chères collègues,

Le dernier Info-négo vous mentionnait que de nombreuses actions de visibilité étaient à venir. Vous avez pu constater depuis que celles-ci ont été un franc succès !

Des kiosques ont été tenus à l’Université Laval, à l’Université du Québec à Montréal, à l’Université Concordia et à l’Université de Montréal. Nous visiterons demain l’Université du Québec en Outaouais. Les étudiant-e-s et syndicats de ces universités ont ainsi été alertés sur ce qui se passe à la Téluq : la privatisation et la sous-traitance de l’enseignement dans une composante du réseau de l’Université du Québec, la diminution du service aux étudiant-e-s et la mise à pied d’enseignant-e-s d’expérience.

De plus, les dérives de la Téluq ont été décriées publiquement dans le journal montréalais Le Métro mardi et jeudi derniers. Une déclaration commune des syndicats de chargé-e-s de cours est parue dans ce journal gratuit distribué massivement dans le métro, entre autres à la population étudiante.

Notre manifestation du 15 mars a aussi fait parler de notre lutte ! Nos membres y étaient appuyés par de nombreux syndicats pour demander à ce que la ministre responsable de l’Enseignement supérieur soit interpellée dans ce dossier, car il en va de l’avenir de la formation à distance. Une belle couverture médiatique a suivi. V télé était présent, notre présidente Nancy Turgeon a été interviewée et le bulletin de nouvelles titre « la privatisation de la Téluq » !

Dans ce contexte où la campagne de communication suit son cours, que les appuis pleuvent et que les actions de visibilité portent fruit, il a été décidé de poursuivre dans cette voie et de reporter l’assemblée générale, dont la date avait été annoncée dans le dernier Info-négo. Surveillez nos communications, plusieurs autres actions sont à venir, et venez nous y voir aussi pour vous tenir au courant de l’évolution de la situation. Nous nous reverrons plus officiellement en assemblée au début avril. Nous sommes d’ailleurs en attente du retour de la conciliatrice pour les prochaines dates de négo.

N’oubliez pas de visitez notre Facebook ( https://www.facebook.com/stttu.ca/ ) pour voir la déclaration commune, notre communiqué de presse, le vidéo de V télé ainsi que les photos des kiosques et de la manifestation !

 

Solidairement,

Votre comité de négociation,

 

Denis Bistodeau

Fabrice Pinard Saint-Pierre

Nancy Turgeon

 

Pour visiter notre site web : http://stttu.ca/

Pour nous suivre sur Facebook : https://fr-ca.facebook.com/stttu.ca/

Pour joindre votre syndicat : info@stttu.ca ou 514-725-5289


Info-négo du 28 février 2018

Chers et chères collègues,

Votre comité de négociation a rencontré l’employeur hier à Québec, en présence de la conciliatrice. Voici les constats que nous avons présentés à Mme Bouchard, quant à la fermeture de l’employeur.

Jusqu’à ce jour, le comité patronal refuse toujours de fournir les explications sur ses demandes, incluant le salaire relatif à sa proposition de nouveau statut de correcteur. Nous n’avons toujours pas plus de détails sur l’idée lancée par l’employeur quant à d’éventuelles offres de bonification de la retraite. De plus, la partie patronale n’a pas daigné répondre à notre proposition de règlement du grief sur la départementalisation, préférant poursuivre l’arbitrage. Enfin, la direction générale a également refusé une rencontre politique initiée par la FNEEQ, car elle y contestait la présence du syndicat local. Et ceci sans compter les tentatives répétées d’intimidation juridique à l’encontre du syndicat et des membres. Tout ceci est aux sources de l’impasse dans laquelle la négociation se trouve.

Après discussion, l’employeur a accepté, pour la première fois depuis le début de la négociation, de commencer à débattre sur la base de notre cahier de négociation déposé en août. Or, pour la partie patronale, cette négociation des demandes de notre cahier ne serait applicable qu’aux 7000 assignations restantes en 2018 pour les tuteurs et tutrices, une proportion qui ne pourrait être garantie au-delà de cette année. Ceci équivaut à 13,5% des assignations, selon les dernières données budgétaires publiées par la TÉLUQ.

La prochaine date de négociation est prévue ce lundi 5 mars.

Par ailleurs, le Service juridique de la CSN a répondu à la direction suite aux menaces de mesures disciplinaires envoyées par le Service des ressources académiques aux membres vendredi dernier. D’une part, la CSN a ainsi assuré la TÉLUQ que si des listes d’adresses d’étudiant-e-s se trouvaient en possession du syndicat, tel que l’allègue la direction, elles seraient tout simplement détruites et en conséquence aucune utilisation n’en serait faite. Par cette lettre, la CSN a également fait comprendre, d’autre part, que la TÉLUQ ne peut se substituer à un tribunal pour déclarer un acte comme illégal, lequel doit d’ailleurs s’appuyer sur des préjudices. Comme toujours, aucune action individuelle de votre part n’est donc nécessaire suite aux lettres que vous avez reçues de la part de Mme Loiselle; notre centrale syndicale s’occupant de la gestion de tels dossiers.

Nous vous tiendrons rapidement au courant sur la suite des choses.

Solidairement,

Votre comité de négociation,

Denis Bistodeau

Fabrice Pinard Saint-Pierre

Nancy Turgeon

Pour visiter notre site web : http://stttu.ca/

Pour nous suivre sur Facebook : https://fr-ca.facebook.com/stttu.ca/

Pour joindre votre syndicat : info@stttu.ca ou 514-725-5289


Info-négo du 16 février 2018

Chers et chères collègues,

Voici quelques informations concernant les derniers développements liés à la négociation de notre convention collective.

Le syndicat a été informé de l’envoi du communiqué du Service des ressources académiques hier. Vous n’avez pas à vous préoccuper individuellement de ces menaces et aucune action de votre part n’est nécessaire. En fait, le syndicat lui-même a reçu une mise en demeure sur ce même sujet. C’est la troisième mise en demeure en deux mois, les premières suivant notre manifestation du 7 décembre et reprochant au syndicat, à la FNEEQ et au Conseil central de Québec–Chaudière-Appalaches (CCQCA), une série d’affirmations faites au cours de la belle couverture médiatique reçue. La prétention de la TÉLUQ est en outre que nous n’avons pas le droit d’utiliser les termes d’ « enseignants » et de « mises à pied ». Nous vous laissons tirer vos conclusions quant au respect de la TÉLUQ face à ce que vous subissez suite à vos 10, 15, 25 années d’expérience comme professionnel de l’enseignement au sein de l’institution.

Le syndicat déplore cette intimidation juridique de la part de la TÉLUQ. Il est navrant que la TÉLUQ préfère cette option à la négociation en bonne et due forme, devant la conciliatrice ou sous d’autres formes. La TÉLUQ semble privilégier la menace juridique, plutôt que de nous présenter ses mandats, à la table de négo ou lors d’une rencontre politique telle que demandée par la FNEEQ, démarche ayant échoué.

Le Syndicat des chargées et chargés de cours de l’Université du Québec à Montréal (SCCUQ) a d’ailleurs pris fermement position la semaine dernière pour dénoncer cette situation d’intimidation juridique, de pertes d’emplois et d’absence de négociation et pour mettre en œuvre des démarches pour les contester. D’autres syndicats de chargé-e-s de cours accueilleront notre présidente Nancy Turgeon dans leurs instances la semaine prochaine, afin de nous apporter leur support. Tous les syndicats de la grande région de Montréal affiliés à la CSN sont aussi impatients de pouvoir nous aider à mettre de la pression pour que nous obtenions une négociation dans les règles, ce qui serait enclenchée suite à notre accueil lors de l’assemblée générale du Conseil central du Montréal métropolitain (CCMM), au début mars.

L’enjeu central de notre négo, la qualité de l’encadrement en formation à distance, est d’ailleurs devenu un sujet politique brûlant d’actualité avec la création prochaine du campus électronique (e-campus). Consultez notre communiqué de presse pour en comprendre les tenants et aboutissants : www.newswire.ca/fr/news-releases/projet-e-campus—avec-les-tuteurs-et-les-tutrices-pour-lavenir-de-la-teluq-672155213.html.

Le cœur de cette négociation est la préservation des emplois des tuteurs. Notre gagne-pain est menacé à la fois par la reprise d’assignations de la part de nouvelles personnes embauchées sous le prétexte d’une nouvelle catégorie d’emploi que nous contestons, soit les professeurs sous contrat, ainsi que par la sous-traitance de l’encadrement à un institut privé, à but lucratif, ne détenant pas de permis d’enseignement de la part du ministère de l’Enseignement supérieur. C’est pourquoi nos représentant-e-s au Conseil d’administration (CA) de la TÉLUQ, Fabrice Pinard Saint-Pierre et Nathalie Ebnoether, ont envoyé une lettre aux administrateurs du CA pour dénoncer en bonne et due forme le manque de transparence de cette décision. Dans cette lettre, ils soulignent notamment que les administrateurs n’ont pas pu obtenir toute l’information sur cette sous-traitance. De plus, une 2e journée d’audience a eu lieu le 8 février dernier sur le dossier de la sous-traitance à l’Institut MATCI. Cette contestation juridique de la sous-traitance de l’encadrement, touchant 37% des étudiants de la TÉLUQ pour l’année 2017-18, devient un dossier d’importance à la TÉLUQ.

Enfin, nous comprenons que cette situation est extrêmement difficile pour plusieurs d’entre vous et nous tenons à rappeler que le syndicat est de tout cœur avec vous, et met toute son énergie à défendre l’emploi que vous assumez avec professionnalisme et dévotion depuis des décennies. Et rassurez-vous, nous ne sommes pas à court d’idées pour exercer les moyens de pression votés en assemblée, restez à l’affût!

Notre prochaine rencontre de négociation avec l’employeur en présence de la conciliatrice aura lieu le 27 février prochain.

Solidairement,

Votre comité de négociation,

Denis Bistodeau

Fabrice Pinard Saint-Pierre

Nancy Turgeon

 

Pour visiter notre site web : http://stttu.ca/

Pour nous suivre sur Facebook : https://fr-ca.facebook.com/stttu.ca/

Pour joindre votre syndicat : info@stttu.ca ou 514-725-5289


Info-négo du 7 février 2018

Chers et chères collègues,

Votre syndicat souhaite vous tenir informé-e-s des développements de la présente négociation. Nous vous avions communiqué que nous faisions certaines démarches politiques afin que le comité patronal ait des mandats davantage clairs à la table de négo.

Une de ces démarches provenait du président de la Fédération nationale des enseignants et enseignantes du Québec (FNEEQ), Jean Murdock. Le 25 janvier, ce dernier a envoyé une lettre à notre Directeur général Martin Noël, l’invitant à une rencontre, le conseiller syndical Yanick Charbonneau et la présidente Nancy Turgeon l’y accompagnant. Ce n’est que le 5 février que la direction a fait parvenir sa réponse à M. Murdock : le souhait de l’employeur est que cette éventuelle rencontre se fasse sans la présence du syndicat et sans que les personnes présentes à la rencontre puissent faire part de ce qui s’y est discuté à quiconque. Une rencontre politique ne saurait se faire en tenant dans l’ombre le syndicat et les membres, puisque le comité de négo s’est engagé à vous faire part des positions patronales en toute transparence.

Une telle rencontre avec le Directeur général demeure selon nous pertinente, c’est pourquoi le président de la FNEEQ a relancé M. Noël dès le lendemain. Nous considérons que cette rencontre pourrait être très productive afin d’échanger sur le modèle d’encadrement que la TÉLUQ devrait mettre en place, afin de s’assurer d’une bonne position future au sein de l’offre en formation à distance au Québec.

Nous espérons fortement que M. Noël partagera cette opinion.

Demeurez à l’affut de futures communications à ce sujet. Les prochaines rencontres de négociation en présence de la conciliatrice auront lieu les 27 février et 5 mars.

Solidairement,

Votre comité de négociation,

Denis Bistodeau

Fabrice Pinard Saint-Pierre

Nancy Turgeon

Pour visiter notre site web : http://stttu.ca/

Pour nous suivre sur Facebook : https://fr-ca.facebook.com/stttu.ca/

Pour joindre votre syndicat : info@stttu.ca ou 514-725-5289