Info-négo du 2 novembre 2018

Chers et chères collègues,

De nombreux tuteurs et tutrices étaient réuni-e-s en assemblée générale hier pour donner un mandat fort à leur comité de négociation : un vote de 84% en faveur d’une grève générale illimitée, à déclencher au moment jugé opportun.

L’indignation des membres était à son comble suite au communiqué envoyé par le Directeur général la veille de l’assemblée! Essaie-t-on réellement de masquer cette perte d’expertise unique en formation à distance au Québec, et cette diminution drastique du temps d’encadrement par étudiant-e imposée aux nouvelles personnes embauchées, comme une décision prise au profit du service aux étudiant-e-s? La direction croit-elle vraiment que les tuteurs et tutrices se satisferont d’une « nouvelle forme de collaboration », alors que celle-ci signifie qu’ils seraient réduits à faire un travail d’étudiant, à un salaire correspondant? La direction ne se doute pas que nous savons que le nouveau modèle « offrant plus de flexibilité » signifie des mises à pied? Un tiers de membres à la rue, un tiers dont le salaire serait 2 ou 3 fois plus bas qu’actuellement, et un dernier tiers de « chanceux » échappant à ce couperet, le temps que les embauches professorales promises se réalisent. Le DG ne peut s’étonner de l’adoption d’un tel mandat!

Bien entendu, cette nouvelle se retrouve sur le fil de presse. Consultez notre communiqué au https://www.newswire.ca/fr/news-releases/vote-de-greve-generale-illimitee-a-luniversite-teluq-699388821.html Ce n’est pas tous les jours que des enseignant-e-s doivent envisager de recourir à la grève pour continuer à offrir le service professionnel et apprécié qu’ils effectuent avec dévouement depuis des décennies!

Les tuteurs et tutrices sont déjà parvenu-e-s à alerter suffisamment les communautés universitaire et politique pour obtenir la fin de la sous-traitance de leur travail d’encadrement à l’Institut MATCI. Ils ne laisseront pas plus tomber la qualité du service offert aux étudiant-e-s dans le cas de cette seconde imposition, contestée juridiquement, d’un modèle axé sur la rentabilité à court terme au détriment d’une visée pédagogique. Trois heures d’encadrement par étudiant-e, effectué par des professionnel-le-s d’expérience auxquel-le-s la TÉLUQ offre un salaire à la hauteur des exigences de qualification qu’elle demande, c’est un minimum pour bien accompagner nos étudiant-e-s à distance, de 1re génération universitaire et conciliant famille-étude-travail!

Votre comité de négociation ira porter votre message à l’employeur lors de la rencontre en conciliation prévue ce 6 novembre. Restez bien évidemment très à l’affut de nos prochaines communications …

Solidairement,

Votre comité de négociation,

Denis Bistodeau
Jean-Bruno Chartrand
Fabrice Pinard Saint-Pierre
Nancy Turgeon

 

Pour visiter notre site web : http://stttu.ca/

Pour nous suivre sur Facebook : https://fr-ca.facebook.com/stttu.ca/

Pour joindre votre syndicat : info@stttu.ca